16/3/14

La presse comme appareil d'hégémonie selon Gramsci

André Tosel  |  On doit à deux penseurs marxistes des années 1930 des conceptions critiques concernant la communication et les médias modernes. Il s'agit de Walter Benjamin et d'Antonio Gramsci. La pensée du premier a fait date avec l'essai L 'œuvre d'art à l'âge de sa reproductibilité technique (1 936) qui a ouvert en quelque sorte la critique de la culture développée par Max Horkheimer et Theodor W. Adorno, les pères de l'École de Francfort. On connaît moins en France l'apport en la matière d'Antonio Gramsci, fondateur du parti communiste italien et l'un des tout premiers philosophes marxistes du XXe siècle, aujourd'hui tombé dans l'oubli.

Théoricien de l'hégémonie et des appareils d'hégémonie à l'âge de la révolution passive qui menace de résorber la rupture révolutionnaire de 1917, Gramsci est capable à la fois d'élaborer une refonte du marxisme,