4/8/13

Marx et l’atomisme ancien: la Dissertation de 1841

Jean Salem  |  « S’il est vrai qu’aujourd’hui les conclusions de Marx ne pourraient guère être acceptées dans le détail, sa thèse est d’un très réel intérêt pour qui étudie l’épicurisme... et quiconque étudie l’épicurisme, à la lire, en retirera quelques idées fort éclairantes » : ce jugement de Cyril Bailey, formulé voici soixante ans, conserve à notre sens justesse et actualité. Puissions-nous lui ajouter du crédit, en tâchant de restituer le plan général de l’ouvrage, puis en y étudiant par après deux thèmes particuliers qui sont la théorie des météores et celle de la déclinaison atomique.

La Dissertation de doctorat de Karl Marx, qui fut adressée le 6 avril 1841 à Carl Friedrich Bachmann, doyen de la faculté de philosophie de l’université de Iéna et qui valut à son auteur de goûter les honneurs universitaires, se divise en deux grandes parties: